LOLIE 10

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

LOLIE 10Le lendemain.Pour corser encore le défi, Lolie ordonna à son amant et soumis d’aller travesti dans les cours de travaux pratiques.Ils se faisaient dans des petites salles par groupes de 20. Ce n’était plus la même chose qu’un amphithéatre de 300 personnes.Kilian croisa les regard étonnés de certains de ses camarades. Ils ne se connaissaient pas encore beaucoup, mais certains se posaient des questions. Pas que l’on voit que cette étudiante était en fait un garçon, mais parce qu’elle leur rappelait quelqu’un.Il évita de s’assoir à coté d’un des garçons avec lequel il avait déjà fait connaissance. Il avait un tract énorme, mais avec un peu de chance le cours se déroulerait sans incident.En tout cas, c’est ce qu’il croyait.-” M DURANT kilian, venez faire l’exercice au tableau s’il vous plait”. Demanda le professeur.Il avait complétement oublié ce “détail”. Dans “travaux pratiques”, il y a “pratique”, ce qui signifie que les élèves participent et sont appelés de temps en temps au tableau.” Mais pourquoi ça tombe sur moi aujourd’hui” se dit-il. L’exercise en lui même ne lui posait aucune difficulté, mais allez s’exposer devant toute la classe en jupe et talons hauts….Surtout que Lolie n’avait pas choisi les chaussures les plus dicretes en lui tendant une autre paire d’escarpins bicolores aux talons de 14 cm.”Mets ça avec des bas noirs et ta jupe en jean, tu vas faire bander toute ta classe” lui avait-elle dit.Il pouvait bien sur rester sur sa chaise sans rien dire. Mais bon, il aurait été inscrit comme absent et aurait eu un zéro. Et puis, qu’est-ce qu’il aurait dit ensuite à Lolie. Qu’il s’était dégonflé, qu’il avait désobéi à sa maitresse?Toute la classe poussa un soupir d’étonnement lorsqu’elle vit une belle jeune fille se lever après avoir entendu le nom de Durant KILIAN. Le professeur avait encore la bouche ouverte lorsqu’elle lui prit la craie des mains.Kilian fit l’exercice au tableau sous les regards surpris de ses camarades, puis revint s’assoir. Le prof était toujours bouche bée.A la sortie du cours :- He, tu prends combien?- De QUOI ?- Oui, pour me tailler une pipe. Lui dit un jeune con accompagné de plusieurs potes.- Tu me prends pour une pute ?- Bah, un PD ça sait bien sucer non ?Kilian aimait le sexe, mais exigeait qu’on le respecte.- Comment tu sais ça, t’as l’habitude de te faire sucer par des gays? A moins que je soit toi qui les suces.- Oh, espèce de pédale, tu me parles correctement !- Je parle comme je veux aux petits branleurs de ton espèce. Tu veux que je te taille une pipe? Mais mon pauvre, tu éjaculerais au bout de 20 secondes. Je ne veux pas te voler. Garde ton argent pour te branler devant ton écran.- Pauve salope ! Lui répondit ce connard, furieux de se faire ridiculiser devant ses copains.Il voulut lui donner un coup de poing, mais Kilian l’esquiva et le projetta contre le mur. Lorsqu’il se retourna, il vit que la demoiselle avait armé son pied. Il se douta qu’elle allait lui donner un coup de pieds dans les couilles comme le font toutes les filles quand elle se battent avec un garçon. Vu l’épaisseur des illegal bahis semelles des chaussures, il comprits tout de suite qu’il le sentirait passer. Il mits donc ses mains en protection et serra les jambes pour se protéger. Manque de chance pour lui, les filles sont malines et Kilian savait se battre. C’est donc sa rotule qu’il visa. Le mec s’écroula au sol. Ce coup-ci, c’est dans bien dans ses couilles que s’écrasa l’escarpin.Killian se jetta sur lui et lui attrapa les testicules.- Excuse-toi petite merde!- Va te faire voir !Kilian enfonça l’ongle de son pouce dans un des testicules et le tordit de toutes ses forces.- ARGHH……Non, non….arrete !- S’il vous plait mademoiselle !- ARGHH…. s’il..vous plait….mademoisellle….pitié.- Dis que c’est toi la tapette !- ARGHH….c’est moi…la tapette.- PLUS FORT !- C’EST MOI LA TAPETTE cria t’il en pleurant devant ses copains sidérés.- “Mais que se passe t’il ?” Demanda un professeur d’une voix forte avant de les séparer.- J’apprenais la politesse à ce jeune homme. répondit Kilian.- Mais vous ne voyez pas que c’est un garçon travesti. répliqua l’autre.- Tout le monde dans le bureau du directeur! ordonna l’enseignant.Il vit que plusieurs personnes avaient filmé la scene avec leur téléphones portable. Il décida de confisquer les appareils.Le professeur expliqua au directeur ce qui c’était passé et lui donna les téléphones portables qu’il avait confisqué.- Je vous remercie, vous pouvez disposer, lui dit le directeur après avoir recueilli toute les informations.Il examina en silence un des enregistrements pendant que les deux protagonistes attendaient à l’exterieur.- Faite entrer le garçon s’il vous plait demanda t’il à sa secretaire via son interphone.- Qu’avez-vous à dire sur ce qui vient de se passer jeune homme?- C’est cette tapette, ce type déguisé en fille, qui m’a agressé. Il m’a donné un coup de pieds dans les testicules puis les as tordu. Je veux porter plainte!- Et pourquoi elle ou il a fait ça?- Je lui ai juste fait une remarque.- Ne me mentez pas !Le directeur mit en marche l’enregistrement vidéo du smartphone et le lui présenta.- Tout est filmé! Vous avez insulté cette… ce “garçon” et c’est vous qui avait frappé le premier. Si cette affaire va devant les tribunaux, c’est vous qui serez considéré comme l’agresseur.En fait, le directeur se moquait éperdument de la décision que prendrait la justice vis à vis de ces deux élèves. Tout ce qui l’importait, c’est que cette affaire ne s’ebruite pas et ne ternisse pas l’image de son établissement, et par la même occasion sa carrière.- Que me conseillez-vous de faire? Demanda le jeune voyou.- Je vous conseille de rester sagement dans votre coin et d’ésperer que l’autre…garçon ne dépose pas plainte contre vous.Ne vous inquiétez pas. Je lui ferais comprendre qu’il n’est pas dans son interêt de faire un scandale. Vous pouvez partir maintenant, et tachez de vous faire oublier.Le directeur appuya de nouveau sur son interphone.- Mme Gatard, veuillez faire entrer la jeune fi…, enfin l’autre personne.- MONSIEUR DURAND! À moins que je illegal bahis siteleri doive vous appelez MADEMOISELLE ? Dit le directeur à Kilian sur un ton abrupte.Ce dernier ne se laissa pas intimider.- Oui, effectivement, je préfère mademoiselle lui répondit-il en soutenant son regard.Le directeur frappa son bureau du plat de la main.- Made… Jeune….homme. Je ne tolererais pas longtemps votre insolence. Vous ne semblez pas vous rendre compte de la gravité de la situation.- Qu’ai je fais de mal. J’ai été agréssé et je me suis défendue. Plusieurs personnes ont filmé la scene et pourront témoigner si necessaire.Des témoignages, une enquête… C’était bien la dernière chose que le directreur voulait.- Certe, mais c’est votre attitude qui a déclenchée cette altercation. Si vous aviez été habillé correctement, cela n’aurait jamais eu lieu.- Mais j’étais habillé parfaitement correctement. Ma jupe arrive juste au dessus du genoux et mon sexe n’est pas apparent. Mon corsage n’etait pas déboutonné et mes bas n’étaient pas filés, enfin pas avant que ce type m’agresse. Certes mes talons sont un peu hauts mais j’en ai vu d’autres ici.- Vous vous foutez de moi! Vous savez très bien ce que je veux dire. Vous etes un homme…- Et je m’habille en femme, c’est ça qui vous dérange?- C’est évident.- Je ne vois pas ce qu’il y a d’évident. – Mais enfin, c’est indécent voyons.Quoi il en soit, je ne veux pas que vous vous rhabillez ainsi dans l’enceinte de mon établissement.- Et pourquoi donc?Kilian développa son argumentaire- Les femmes ont concquis tous les domaines jusqu’alors réservés aux hommes, et c’est très bien. Elles ont prouvé qu’elles étaient leur égales, et souvent même qu’elles leur sont supérieures.Elles portent des panta
lons et des tenues masculines depuis longtemps, et cela ne choque personne. Par contre, si un homme s’habille en femme, ou fait un métier de femme, c’est considéré comme une régression. C’est terriblement matchiste ce genre de comportement. Cela sous-entends que les femmes seraient inférieures aux hommes.- Je n’ai que faire de vos réflexion métaphysique sur les conditions hommes / femmes. Ce qui m’importe, c’est que l’ordre régne ici. Je vous interdis donc de vous travestir de nouvau.- De quel droit?- Je suis le recteur de cet universté.- Faites-moi voir où il est stipulé dans le reglement qu’il est interdit pour un garçon de porter des vetements féminins.- Ce n’est pas écrit noir sur blanc, mais c’est une évidence. Je le repete pour la dernière fois, si vous vous déguiser de nouveau, se sera l’expulsion!- Pour commencer, je ne me déguise pas, mais je porte les vetements qui me plaisent. Deuxiémement, si vous m’expulsez, alors nous nous reverrons devant un tribunal. Vous outrepassez vos pouvoirs. C’est de la discrimination sexiste. Je vous promets de faire de la publicité à votre établissement.Le directeur ne voulait surtout pas déclencher ce genre de scandale.- Attendez, il y a peut-etre un moyen de trouver un arrangement.Kilian était maintenant hors de lui :- Lequel? Un du même genre que celui que vous avez proposé canlı bahis siteleri à LOLIE. Vous avez des amis qui apprécient les travestis ?- Je ne vois pas de quoi vous parlez. répondit le directeur en feignant la surprise.- Ne faites pas l’ignorant. C’est une amie, elle m’a tout raconté.- Vous croyez vraiment que vous pourrez me faire chanter?- Je pourrais, mais ce n’est pas dans mes intentions.Je veux deux choses :Si vous ne souhaitez pas que j’attente une action en justice, vous devrez publier une note disant qu’en vertu de l’égalité homme-femme, tout garçon peut porter des vetements dit “féminin” s’il le souhaite. Rappelez les sanctions disciplinaires (exclusion) et pénales encourues pour ceux qui_ seraient tentés de s’en prendre à ces travestis.Pour ce qui est de vos “amis”, vous avez surement dans votre carnet d’adresses des messieurs qui n’ont pas été sages et qui ont besoin d’une bonne punition. Ca tombe, bien, je me sens l’ame d’une maitresse très severe. Je compte sur vous pour me mettre en relation avec ces vilains garçons.Kilian vit que le visage du recteur était devenu pourpre tout d’un coup.Il se leva et regarda par dessus le bureau. Il vit une grosse tache sur son pantalon, et constata qu’il avait eu une belle érection en l’entendant parler de vilains garçons et de maitresse sévère.- Mais c’est qu’il bande ce vilain garnement. Tu mériterais une bonne féssée, là sur mes genoux.Le recteur resta muet, il ne pouvait plus parler.- Leve-toi ! Descend ton pantalon !L’homme resta tétanisé.Kilian le gifla.- Descends ton pantalon !Kilian constata que’il portait des bas et des sous-vetements féminins sous son costume.- Oh, mais c’est qu’on a à faire à une petite fille ! Elle est toute mignonne avec ses porte-jaretelles.Kilian sorti son portable et se mit à filmer en faisant le tour.- Et c’est quoi ça ? demanda t’il en appuyant avec l’index sur une sorte de bijoux qui dépassait de son anus.Le recteur sursauta.- Un rosebud.- UN ROSEBUB ! quel joli nom répeta Kilian.- On va parler de tout ça ce soir chez moi. Présente toi à cette adresse à 20H00. Tu as interêt à venir si tu ne veux pas que ces images ne soient malencontreusement diffusées.Je vais pouvoir te montrer mes talents de maitresse. Ca tombe bien, je viens juste de recevoir mes nouvelles chaussures et ma cravache, je suis sur qu’elles vont te plaire.De retour à la maison.- Mon amour, j’ai une surprise pour toi. Dit le jeune homme tout excité à LOLIE.- Oh, j’adore les surprises, c’est quoi?- Si je te le dit, ce n’en sera plus une.- Ne m’oblige pas à etre méchante lui dit-elle en passant ses ongles sur sa poitrine.- Bon d’accord, Ce soir, on a un invité. Mets tes escarpins les plus pointus, moi je vais mettre mes bottines à clous. – Hum,Tu m’interesses. Tu as prévu de faire quoi avec?- Tu es toujours attirée par le ballbusting?- Oh oui. Tu as trouvé une victime ? – Oui, la DIRLOPE. – La quoi ? demanda LOLIE.- La DIRLOPE. C’est un mélange de “directeur” et de “salope”Klilian lui raconta tout ce qui c’était passé.- Dépeche toi de te préparer, il ne devrait pas tarder.La sonnerie de l’entrée retentit.Comme le lui avait ordonné Kilian, le directeur attendait a genoux qu’on lui ouvre la porte.Son visagez se décomposa quand il vit Lolie devant lui.- Comme on se retrouve ! lui dit-elle en faisant claquer ses talons sur le sol.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20