Adriana

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

AdrianaJ’étais en voyage dans le sud du Mexique pour un reportage sur les Muxhes ces personnes de la région de Oaxaca nées hommes et qui vivent en femme et sont très intégrées à la société au point que s’ils vivent en couple avec un homme celui-ci n’est pas considéré comme homosexuel. J’avais plusieurs rencontres prévues notamment avec des personnalités Muxhes reconnues dans le monde artistique et politique. Je m’étais installé dans un bel hôtel traditionnel au centre. Le patio intérieur avec sa fontaine et ses galeries à l’étage était très beau. J’avais une chambre confortable et la directrice qui assurait l’accueil était une indienne âgée, belle et qui rayonnait une autorité naturelle. Elle m’avait questionné sur mon travail et donné quelques conseils de sécurité car la région était agitée par des mouvements sociaux assez violents. Puis elle me demanda si j’étais content de la jeune fille qui faisait ma chambre et servait le petit déjeuner en ajoutant « elle est nouvelle ». C’était une jeune femme de taille moyenne avec des cheveux très noirs assez courts. Elle était mince, assez plate et avait une peau plutôt claire pour une indigène. Elle était souriante et serviable. Je n’avais que du bien à en dire. La patronne ajouta « parlez-lui à l’occasion, ses connaissances pourraient vous aider pour votre reportage. Je n’y fis pas trop attention mais le lendemain soir elle était en train de faire du ménage bahis firmaları à l’étage et je l’appelai dans ma chambre. Elle vint en souriant habillée d’une petite robe noire qui laissait voir le bas de ses cuisses et d’un tablier blanc. Je lui demandais si elle avait de temps pour parler. Elle me dit « je préfère revenir vous voir à la fin de mon service à 22 h. Je suis allé dîner dans le quartier puis j’ai trié les photos de la journée en l’attendant. Quand j’ai ouvert la porte de ma chambre j’ai été étonné par sa tenue très élégante. Une mini robe colorée et sexi, des talons hauts assortis et toujours son gracieux sourire sur un maquillage discret. Nous nous sommes assis dans les deux fauteuils et je lui ai expliqué le but de mon voyage. Elle me fit préciser qui j’avais déjà vu puis m’indiqua d’autres personnes et pour certaines me dit « je pourrai vous y conduire si vous le souhaitez ». L’ambiance était détendue, amicale et même un peu sexi car j’avais un peu l’impression que je lui plaisais. Au moment de prendre congé elle était debout devant moi et me tendit ses lèvres avec un regard suppliant. Je l’ai embrassée. Elle a ouvert ses lèvres et sa langue pénétra ma bouche. Elle avait un goût délicieux. J’ai immédiatement bandé et j’ai mis mes mains sur ses fesses sans qu’elle ne proteste au contraire elle se colla contre moi et son bassin ondulait contre moi. Nous nous sommes allongés sur le kaçak iddaa lit. Elle a ouvert ma chemise et m’a embrassé partout sur la poitrine pour finir pas me sucer les tétons. Puis elle descendit, m’enleva mon pantalon et mon slip et me fit une fellation très douce. Elle avait toujours sa robe et l’ouvrit sur le devant puis la quitta. Elle avait un très beau corps, mince mais musclé et étonnement elle n’avait pas de poitrine mais des tétons sombres sur une peau lisse. Elle avait gardé sa culotte blanche et s’est allongée contre moi. Nous nous sommes embrassés longtemps pendant que ses mains me masturbaient. J’étais très bien. Je luis caressais les fesses et j’ai baissé sa culotte. Elle m’a regardé tendrement et en finissant de l’enlever elle me dit « tu vas connaitre une muxhe d’aujourd’hui ». Sa bite, pas très grosse mais droite et bien bandée s’écrasait contre ma cuisse. Je l’ai prise en main et j’ai adoré ce contact chaud et doux. Nous nous sommes masturbés ensemble. Puis elle me coucha sur le dos, m’enjamba et accroupie au-dessus de mon bassin elle présenta mon gland contre son anus et se pénétra sans problème. C’était serré agréable. J’ai aimé ce contact plus ferme qu’une femme. Elle a alors dansé un moment pour étrier ma verge. Elle était belle et je massai ses testicules et sa bite. Elle me dit «j’ai envie que toi tu ma baises ». Elle se mit en levrette les cuisses écartées et ajouta en me kaçak bahis regardant « viens jouir dans moi ». Je l’ai baisé en la tenant par les hanches. Elle savait très bien se servir de son cul qui était un délice en se dilatant ou se contractant juste au bon rythme. Elle avait la tête posée sur le lit et ses bras devant elle. Elle se mit à gémir et j’entendis « oui encore, ta bite est bonne, encule moi fort je vais jouir ». Elle a envoyé une giclée de sperme sur le lit en contractant son anus. Je n’ai pu me retenir et j’ai éjaculé en elle. On est resté un moment hébété puis on s’est encore un peu caressé et on a discuté longtemps. Elle m’expliqua qu’elle se sentait fille depuis l’enfance et que ses parents l’ayant compris l’avait élevée comme cela, en fille, sans que cela ne pose de problèmes à personne. Elle n’avait jamais eu de relations avec des femmes mais dès l’adolescence fréquentait les garçons qui lui donnaient beaucoup de plaisir et la respectait. Elle ne voulait pas se mettre en couple parce qu’elle préférait sa liberté. Elle m’expliqua que son prénom « Adriana » était utilisé aussi bien pour les garçons que pour les filles. Dans la nuit on a refait l’amour. Je l’ai prise en façon classique et sa bite durcie entre nos ventres a envoyé une grande giclée de sperme sur nos nombrils réunis.Je suis resté quelques jours encore et nous avons tissé une relation qui dure encore. On s’envoie des mails et des photos très souvent. En quittant l’hôtel j’avais dit à la directrice « Vous aviez raison, Adriana m’a été très utile, gardez là c’est une personne de qualité ». Elle m’a souri avec un regard un tantinet ironique.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Yorum yapın